De la Provence à Auvers-sur-Oise

Annabelle Mauger a forgé Imagine Van Gogh en mettant en perspective des thèmes importants de l’œuvre de Van Gogh. Elle a sélectionné des œuvres et des archives provenant exclusivement des deux dernières années de la vie de l’artiste : 1888-1890.

 

Les 200 tableaux projetés dans notre exposition font partie de collections de musées prestigieux tels que le Musée d’Orsay à Paris, la National Gallery of Art de Londres, le Musée Van Gogh à Amsterdam, le Musée d’art moderne et le Metropolitan Museum of Art de New York.

 

En 1888, Van Gogh décide de s’installer à Arles, une ville idyllique du sud de la France, où ses peintures deviennent encore plus colorées et expressives. Annabelle Mauger montre comment Arles est apparue à Van Gogh comme un paradis pour les artistes. Entouré de paysages à couper le souffle et baignés de soleil, l’artiste a réalisé nombre de ses tableaux les plus célèbres en 1888 et 1889.

 

En effet, il a peint La Chambre à coucher à Arles en 1888 et a réalisé son tableau floral le plus connu, Les Iris, en 1889. Il s’est ensuite fait admettre dans un établissement de santé mentale dans la ville voisine de Saint-Rémy-de-Provence. Pendant son internement, il reprend sa pratique artistique et produit plus de 150 tableaux, dont la célèbre Nuit étoilée présentée dans notre exposition. Peu après, Van Gogh quitte l’hôpital et s’installe dans ce qui sera sa dernière demeure, à Auvers-sur-Oise, en banlieue parisienne.

Arles, février 1888 - mai 1889

« Quand il fait Mistral, c’est pourtant juste le contraire d’un doux pays ici, car le Mistral est d’un agaçant, mais quelle revanche, lorsqu’il y a un jour sans vent. Quelle intensité des couleurs, quel air pur, quelle vibration sereine ». VINCENT VAN GOGH
Vincent Van Gogh arrive à Arles le 20 février 1888, avec l’intention de commencer un « Atelier du Midi ». Après avoir séjourné dans un hôtel, il s’installe dans la « maison jaune », où il loue quatre chambres. Il peint inlassablement des sujets de sa vie quotidienne, comme une vieille femme d’Arles, les terres qui l’entourent ou encore une boucherie. À partir de juillet de la même année, il se lance dans une série de portraits et d’autoportraits. Il commence à maitriser ses couleurs avec une grande liberté, les rendant de plus en plus vibrantes.

Saint-Rémy-de-Provence, mai 1889 - mai 1890

« Durant bien des jours, j’ai été absolument égaré comme à Arles, tout autant sinon pire et il est à présumer que ces crises reviendront encore dans la suite, c’est abominable. » VINCENT VAN GOGH
Il a peint des portraits de personnes de son entourage. Les natures mortes occupent également une place importante dans son œuvre de l’époque, notamment les iris.

Auvers-sur-Oise,
20 mai - 29 juillet 1890

« Auvers est si beau, notamment ses vieux toits de chaume qui deviennent rares. J’espérais donc qu’en faisant quelques toiles de cela bien sérieusement, j’aurais une chance de rentrer dans mes frais de séjours car c’est d’une beauté solennelle, c’est de la pleine campagne caractéristique et pittoresque. » VINCENT VAN GOGH
Van Gogh s’installe à Auvers-sur-Oise, où il est soigné par le docteur Gachet, un ami de Cézanne et d’autres impressionnistes. Van Gogh a peint un portrait de ce dernier. Cette période est marquée par une mélancolie croissante chez le peintre, qui finira par l’emporter.

Van Gogh
et le Japonisme

« Mon cher frère, tu sais, je me sens au Japon » écrit Van Gogh à son frère Théo lors de son arrivée en Provence en 1888. Il assimile ainsi le Sud de la France à ce pays exotique qu’il n’a jamais visité, comme un rêve nostalgique, un parfum d’Orient. Il s’inspire des estampes japonaises pour alimenter son propre travail. Van Gogh a commencé à collectionner avec ferveur les estampes japonaises après les avoir découvertes en 1885, lors d’un séjour à Anvers. Il est attiré par ce style d’art, à la fois dépouillé et vibrant de couleurs, d’ornementations, de motifs, de figures et d’une approche particulière des volumes. L’artiste transpose les principes de ces gravures dans ses propres peintures.

Un projet pédagogique

La salle pédagogique a été conçue par Annabelle Mauger en collaboration avec l’historienne de l’art Androula Michael. Ce partenariat fait d’Imagine Van Gogh une exposition d’art complète et approfondie ainsi qu’une plateforme pédagogique visant à rendre le parcours de Van Gogh accessible à un large public. Dans une présentation innovante, cette section vise à familiariser les visiteurs avec l’œuvre et la vie de Van Gogh tout en fournissant un aperçu de l’Image Totale©. Cette galerie éducative prépare les visiteurs à la célébration multi sensorielle des principales années de création de Van Gogh qui les attend dans la salle suivante. Le parcours séquentiel évoque la vie de l’artiste et son dévouement à la peinture à partir de 1888, date à laquelle il s’installe en Provence et où Van Gogh capture la beauté de la nature dans la palette la plus vibrante : il réside d’abord à Arles, puis à Saint-Rémy-de-Provence, et enfin à Auvers-sur-Oise où il meurt en 1890.  

Ne vous arrêtez pas ici !

En savoir plus

Please select your city to buy tickets: